La cure acide base

La cure acide base

4 1465

pHLa modification progressive de notre alimentation nous pousse à consommer de plus en plus d’aliments acides.

Notre sang a un pH de 7,4, et doit absolument être stabilisé (entre 7,32 et 7,42)

En cas de surplus d’acidité dans notre organisme, que se passe t’il ?

C’est très simple, le corps va piocher dans nos réserves en bases, principalement contenues dans le calcium des os.

Les conséquences d’un excès d’acidité sont donc multiples :

  • Rhumatismes, arthrite, polyarthrite
  • Crampes musculaires
  • Manque d’énergie, fatigue
  • Douleurs dorsales et sciatiques
  • Calculs rénaux et vesicaux

Le rapport 70-30

Le principe de la cure acide-base est très simple :

Consommer 70% d’aliments basiques et 30% d’aliments acides.

Pour classer les aliments par degré d’acidité, on utilise l’indice PRAL, j’en parlais déjà dans cet article.

Voici quelques aliments acides :

aliments acides

Et quelques aliments basiques :

aliments basiques

credit images : doctissimo

L’équilibre acide-base est assez délicat à obtenir et on n’imagine mal nos maux provenir d’un excès d’acidité. En effet, notre corps « compense » en permanence ce défaut de base, et on ne lui donne pas assez d’importance à mon goût.

Comment retrouver son équilibre acide-base ?

Dans un premier temps, il faut limiter les aliments acides tout en consommant un maximum d’aliments basiques.

Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à ne consommer que des bases pendant 2 à 3 jours.

Il faut savoir aussi que certaines associations d’aliments, très acidifiantes, sont à proscrire : par exemple, évitez la triplette pâtes + viande + laitage.

L’activité physique permet aussi de limiter son niveau d’acidité, avec une préférence pour la marche en forêt ou en montagne, l’oxydation permettant d’augmenter l’élimination des acides faibles.

Un dernier point, pour vous motiver à pratiquer le régime acide-base : sachez que retrouver son équilibre acide-base a un effet positif sur la ligne 😉

Articles similaires

0 1430

0 1008

4 Commentaires

  1. bonjour,

    je lis avec attention votre article et je me pose les questions suivantes :
    – quel est le pH de l’estomac ?
    – comment savoir si le pH de mon sang est trop acide ?

    • Bonjour
      Le pH de l’estomac est situé entre 2 et 3,5, acidité indispensable pour le processus de digestion.
      Pour la mesure du pH sanguin, elle s’effectue grâce à une prise de sang.

  2. Me voilà étonnée là pour la tomate, je la rangeais dans la liste des aliments acides mais manifestement je faisais erreur. Je l’ai trouvée ailleurs dans les aliments acides mais pas nécessairement acidifiants apparemment. Et j’ai lu ceci « malgré sa saveur acide, la tomate participe au maintien d’un bon équilibre acido-basique en favorisant l’alcalinisation du milieu interne.  »
    J’ai aussi lu ceci « Les aliments acides
    ont une action acidifiante ou alcalinisante
    suivant la personne qui les consomme. » et ça doit être correct parce que je connais plusieurs personnes dont mon compagnon qui font de l’acidité +++ dès qu’ils mangent des tomates, idem avec le lait de vache ou les produits raffinés type pain blanc.
    Idem pour l’orange, je la mettais en acide moi … alors que le citron est basique malgré son goût acide.

    • C’est vrai, si on se réfère au simple calcul de l’indice PRAL, les fruits et les légumes appartiennent au groupe d’aliments alcalinisant, mais certaines données (qualité du sol dans lequel ils ont poussé, les éventuels produits chimiques intervenant dans leur culture, mode de transformation…) peuvent influer sur leurs propriétés acides ou basiques.

Laisser un message